Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2011 6 12 /11 /novembre /2011 12:20

Editions-bruno doucey

Nous vous remercions de la confiance dont témoigne l'envoi de votre manuscrit intitulé "Hors du Dedans". Malheureusement, nous ne l'avons pas retenu pour publication, et ce pour diverses raisons. D'une part, notre programme éditorial est bouclé pour les mois à venir. D'autre part, si notre comité de lecture a été sensible à votre écriture, il a toutefois émis quelques réserves. Vous trouverez en pièce jointe une note de lecture qui éclairera nos propos.

 À Paris, le 20/04/11

  

Note de lecture, Diane Meunier, Hors du dedans

Avec Hors du dedans, Diane Meunier nous emmène dans un univers très particulier. Le lecteur est emporté dans un véritable tourbillon de mots. Diane Meunier se plaît à les jeter en l’air, les mélanger et leur donner une forme toujours plus surprenante. Un ton tantôt ludique (peut-être trop enfantin parfois), tantôt grave, tantôt pressé, tantôt calme : « J’écris pour détruire le temps », « Préférant l’incendie au naufrage j’écris pour assécher mes rêves ».On bafouille, on bégaie, la bouche se déforme et le rire se tord. Le lecteur ne sait jamais vraiment sur quel pied danser. Et quand les mots s’enchaînent pour le pur plaisir des sonorités, notre lecture s’accélère instinctivement.

On imaginerait bien les textes de Diane Meunier mis en voix pour le théâtre.

Le comité de lecture des Éditions Bruno Doucey

 

Ma réponse (e-mail du 20 Avril 2011)

Éditions Bruno Doucey (Fontaine O Livres, 85 rue Fontainebleau 75011 PARIS)

à Johanne Pélissier,

 

Bonjour, et merci de votre réponse bien qu'elle soit négative ; j'en suis déçue bien sûr, mais j’apprécie que le comité ait été sensible à mon écriture et je ressens une certaine satisfaction à la lecture des notes que je trouve intéressantes, pertinentes, je dirais même valorisantes! (et en ce qui me concerne, j’achèterais immédiatement tout ouvrage qui serait l’objet d’une telle critique!...et ce malgré les « bémols »).

 

Le comité de lecture mentionne « l’univers très particulier » où je l’ai emmené et qui l’a surpris sans toutefois les convaincre, hélas !

Oui, je me plais à l’idée de troubler le lecteur pour «  l’emporter dans un tourbillon » et je préfère qu’il « ne sache pas sur quel pied danser » plutôt qu’à l’entraîner sur une piste sans surprise...

Je paie donc par ce rejet l’inconfort dans lequel le comité a été plongé ! Et si je le comprends, je ne saurais le regretter puisque je nourris mon écriture de cet inconfort , au centre de mon inspiration...

 

Je suis aussi frappée de sa clairvoyance quand il imagine une mise en voix pour le théâtre ! (Sait-il le comité que je suis une comédienne de théâtre professionnelle? et aussi chanteuse et auteure-compositrice ?) Car il se trouve que c’est exactement ce que je fais en proposant les « concerts poétiques percutants » : trois quarts d’heure de lecture de textes - accompagnée par un batteur et un percussionniste - que je propose avec mes expositions poético-picturales»  (ExPoéPic) - car je suis peintre aussi.

(voir sur http://lecritdelachouette.over-blog.fr)

 

Oui, je suis déçue mais je persisterai en vous proposant deux autres recueils que vous recevrez très bientôt...

 

En vous remerciant vivement de m’avoir répondu en joignant de surcroît ces notes de lecture du comité

  

Diane Meunier

  

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Diane Meunier / mystic'anar / nadie
commenter cet article

commentaires

Diane Meunier 26/09/2013 16:47

Très juste! J'ai bien compris, moi aussi! Mais finalement je me soucie de moins en moins de "l'exploitation" de mon travail! Je fais ce que j'ai à faire ; ce que je ne peux - ni ne veux -
m'empêcher de faire sous prétexte que "personne n'en veut!", "personne n'aime ce que je fais!" : créer! travailler! C'est "ça" qui serait mourir! Alors: à la plume (à la souris, devrais-je dire!)
et au pinceau! (même si je ne peins plus au pinceau!...

re Chab 26/09/2013 14:09

Oui, si on cherche bien, sur facebook certains auteurs proposent des textes remarquables....


et quant aux éditeurs, et revues - qui sont représentées aussi sur faceBk, on pourrait supposer de leur part un peu de curiosité ou d'intérêt... si on parle de Bruno Doucey par exemple - justement
- ( ou d'autres ) bien qu'ayant communiqué pas mal de choses, je n'ai jamais eu l'impression qu'ils s'intéressaient vraiment à ce qui était publié dès lors que ce n'est pas inclus dans une phase de
commercialisation.

On a l'impression que
d'un côté existe ce qui est publié: la mise sous presse, ou chez un éditeur "consacre" d'une certaine façon le fait d'écrire,
de l'autre côté, c'est comme si rien n'existait...

C'est un peu le même phénomène en peinture, - vous devez connaître ça - ou vous êtes parrainé par une galerie: vous avez donc une cote ( autrement dit vous "valez quelque chose" )..; ou vous êtes
hors de ce circuit, ce qui revient à dire que vous ne "valez rien"
- à quelques nuances près je crois que c'est exactement le discours qu'on m'avait sorti.

Diane Meunier 26/09/2013 10:37

Merci de ce com. à mon com. J'ai renoncé - après quelques tentatives - à contacter les éditeurs; je distille extraits et peintures sur mon blog et FB pour me donner encore un peu la sensation de
"participer à l'aventure", mais je crains fort que ce siècle plus mercantile que jamais se fiche profondément des artistes de tout poil, exceptés, bien sûr, ceux sur lesquels sont, ont été ou
seront misés d'énormes intérêts médiatiques et donc financiers!...et, j'ai failli oublier (Ah!Ah!Ah!) : politiques! Mais de toute façon, je continuerai jusqu'à ce que mort s'ensuive! NA! N'est pas
A.W. qui veut!

re chab 25/09/2013 20:01

Il est toujours difficile de proposer ses textes,, surtout pour un avenir éventuellement commercial... comme il est dur de se "vendre" ( et aussi de se plier à une démarche d'éditeur)...

Bien que produisant quotidiennement, je n'ai jamais personnellement fait cette démarche (un jour viendra)...

Quant au côté musical ou théâtral que peuvent être vos textes, oui, j'y adhère, je pense même que c'est indispensable, car celui qui compose, outre le sens qu'il donne à l'arrangement des mots,
choisit justement une forme poétique, pour que cela résonne en nous ( en images, métaphores, mais aussi en sonorités, rythmes, liaisons, ou paroles heurtées, saccadées, selon).

-

Présentation

  • : Le blog de l'écrit de la chouette
  • Contact

Profil

  • Diane Meunier / mystic'anar / nadie
  • Poète, éditrice artisanale ("l'écrit de la chouette",peintre,comédienne,auteure-compo-interprète de 5 CD (Universal Jeunesse) + co-fondatrice de la Cie R.A.O.U.L. & R.I.T.A. avec Thierry Lefever (voir dans "liens")

Texte Libre

Tous les textes et toutes les images  (reproductions de peintures et de dessins, ainsi que les photos) - sauf exceptions dûment identifiées - sont de Diane Meunier, l'auteure de ce blog. Tous les droits sont donc exclusifs, sauf autorisation au cas par cas.

Recherche