Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 16:27

 

 

 

 Edition spéciale R.A.O.U.L. & R.I.T.A.

 !!!

 

  Cliquez sur le lien ci-dessous pour visionner "l'aguichage" du spectacle 

 

 "On the Road" de Jack Kerouac 

 

  adapté et joué par Thierry Lefever  au festival d'Avignon de 2010

 

  consulter son blog pour connaître les activités de la compagnie pour la saison 2010/2011 

 

 

http://raouletrita.over-blog.fr/article-et-maintenant-le-teasing-on-the-road-56892333.html

 

 

 

OTR 70

 

 

 

Repost 0
Published by Diane Meunier / mystic'anar / nadie
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 10:47

 

 

010---Copie---Copie---Copie---Copie.jpg

 

 

Clameurs !

 

Qu'y-a-t-il à comprendre ?

Tu nais :

Obligation « d’être quelque chose »

Et tu t'enroules sur le doigt du temps

Et la spirale t'avale

Et tu ne sais plus comment

ni pourquoi

ni où

vivre

 

Clameurs !

 

Quand la lucidité attaque et nous atteint

il fait encore plus sombre autour...

 

Et La mortalité des secondes

ouvre la porte à l’éternité inerte...

 

Pour quelle récompense ?

Quelle punition ?

A chacun ses dépassements

grinçants ou glissants

 

 

 

Etre « soi « ?

Pour qui rien n’est sacré

Et qui de rien n’a honte 

magnifiquement

réfractairement

kuniquement

rebelle d’esprit mais pas d’action

 

Clameurs !

 

Et puis le silence

là où se pèsent les pensées...

Peut-il être une consolation ?

Une matrice cognitive ?

 

La qualité des murmures

se mesure au silence d’où naissent aussi

les clameurs

Et pourtant

Ni la parole ni le murmure

ni le cri ni le silence

ne font obstacle aux mille mains des crimes...

 

Alors quoi ?

D’autres crimes ?

 

Mais qui entend les clameurs angéliques ?

 

 

Et les mains du monde n’en finissent pas

de battre de frapper

Et les clameurs infatigables

se ruent dans nos os où elles aboient encore

brisant le souffle

 

...

 

Et de lourds paquets d’un noir charbon

obstruent l’horizon

Et repoussent l’éclaircie possible

 

Et d’intolérables déchirements

parcourent les nerfs

du monde

 

Et les pieds du monde

foulent les pousses fragiles écrasent les germes

au mépris des êtres futurs

Et souillent diaboliquement

les nourritures fondamentales

Et battent à contre-rythme

pour défier l’à-venir

Et détruire

le nid-même de la Vie

 

Son Creuset

 

Où tant de bonnes choses furent versées

Et tant d’horribles qu’il fallait bannir à jamais

Et qui pourtant après chaque résolution

chaque abandon chaque exil

resurgissent

plus puissantes déterminées et hardies

Et chargées d’une haine-phœnix

qui nourrit l’immortelle chienne de l’enfer

hôtesse d’obscurs abysses

 

Et l’attrait des profondeurs

si puissant chez les hommes

leur fait oublier ces clameurs mortelles

vitales

 

Et les petites lumières de secours

friandises des ténèbres

s’évanouissent

en dépit des

 

clameurs !

 

humaines et angéliques

 

.../...

 

 

Ces abominations

sont-elles exploratrices

de nos résistances ?

 

Le chant profond et désespéré des anges

les renversera-t-il ?

 

L’harmonie

 demande de tels efforts !

Y consentirons-nous un jour ?

 

En aurons-nous bientôt fini d’explorer l’ombre

pour retrouver

 

la lumière ?

 

 

009-copie-2.jpg

 

 

 

 

Repost 0
Published by Diane Meunier / mystic'anar / nadie - dans chant-poème
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 10:05

 

 

002---Copie--7-.jpg

 

 

  Le sang du monde ne s’efface pas ne se lave pas 

  le monde restera rouge 

  on ne peut pas laver le sang 

  on ne doit pas il ne faut pas 

  S’il reste un peu de blanc comme les dents les mains 

  les nuques, les yeux 

  il faut les laver avec le sang 

  dans le sang 

  Et les animaux et les arbres et les insectes et les fleurs 

  les laver de leur sang avec notre sang 

  tremper nos mains dans le sang  

  leur sang   

  notre sang  

  puisque nous sommes faits  ainsi 

  par le sang pour le sang 

  faire que la nuit nous baigne de sang dans le sang 

  et que le jour nous trempe de sang 

  tout ce sang 

  Et que l’eau ne lave pas le sang 

  jamais 

  il ne faut pas on ne doit pas 

 

  Et le sang recouvre l'eau 

  qui devient sang 

 

 

 036.jpg 

 

 

 

Repost 0
Published by Diane Meunier / mystic'anar / nadie - dans Roman de folie poétique
commenter cet article
11 septembre 2010 6 11 /09 /septembre /2010 10:19

 

 

  017---Copie--2-.jpg

 

Catalogue des publications poétiques  et picturales de « L’écrit de la chouette »

(Edition PoéPic Artisanale créée par Diane Meunier)

 détails descriptifs dans les "pages" ci-contre

extraits divers au fil du blog...

 

- La Dormeuse Hurlante

- La Hurleuse Pantelante

- Je veux aller au paradis avec Bukowski

- Messange ou Binologue

- l’Automate Intime

-Turbulente Anima

- Ce matin...je ne sais plus rien!

- Attention Travaux !

- Affronter les Brutes

- Fracasser sans bruit les Murs du Monde

- Abattre les Cathédrales

-Poésie Aggravée

- Hors du Dedans !   (recueil  « détaché  » en  lettres-poèmes)

 

Sans oublier les « petits indépendants » 

 (petis carnets ou sur une page A4 recto-verso pliée en accordéon) :

 

- Haïe-Coups 1

- Haïe-Coups 2

- PâtàPrôse Brisée

- PâtàPrôse Feuilletée

- PâtàPrôse (en) Sablée

 

 

et les recueils pour la jeunesse :

 

- L’Hurluberlupoet

- Trognons de poèmes



plus nos 5 albums de Chansons pour enfants :

- Chansons d’Animaux Petits et Gros

-  Chansons Douces pour Sucer son Pouce

-  Chansons pour Rire et pour Frémir

- Sing Songs in English

+

L’Alphabet en Chansons 

(livre recomposé + CD)

 

Extraits et descriptifs à lire  sur le blog  :

http://petitechouette.poete.over-blog.fr

 

 

et aussi

un Catalogue  Poético-Pictural

 

EXPOEPIC

 

reproduction des peintures  de  Diane Meunier

avec extraits poétiques au dos

 

 et encore :

 

- les lettre-poèmes  et cartes poèmes

composées d’extraits des recueils poétiques

 

- les cartes- reproductions des dessins et peintures

 

 Pour renseignements  et commandes  :

lecritdelachouette@orange.fr

 

Autres auteurs publiés par « l’écrit de la chouette »

 

Thierry Lefever :

 

- Les GMUS  ou Les Grands Mystères des Univers

(fable fantasticosmicomique)

 

Assurbanipal et le Scarabée (bête)

(Courte épopée humoristique du Grand Roi d’Assyrie)

 

- Sig...nature Noire 

(Tribulations muettes ou à bulles d’un petit personnage

noir dans des situations absurdes ou éroticomiques)

 

Co-auteur-compositeur des 5 albums de chansons pour  enfants

Thierry Lefever est aussi metteur-en scène et comédien

détails sur  son blog : http://raouletrita.over-blog.fr

 

André Laude :

 

- Chansons et textes inédits  publiés dans le  n°1 de la

revue de « l’écrit de la chouette » : P.V.C .*  Haute Résistance 

* Poètes, Valeureux Combattants

 

- Un temps à s’ouvrir les veines  (recueil poétique)

  

Pour renseignements  et commandes  :

lecritdelachouette@orange.fr

 

013---Copie.jpg





Repost 0
Published by Diane Meunier / mystic'anar / nadie
commenter cet article
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 09:38

 

 

Infos globales à propos de nos activités artistiques, poétiques, théâtrales et musicales

de "l'écrit de la chouette" et de R.A.O.U.L. & R.I.T.A :


quelque visites suggérées : 

1) le blog "jeunesse", poésie et chansons
http://petitechouette.poete.over-blog.fr

 

avec des extraits des cinq albums jeunesse de Diane Meunier et Thierry Lefever

les-5-pochettes-CD-enfants-copie-1.jpg


2) notre blog  R.A.O.U.L. & R.I.T.A.
 (R.epeuplement A.rtistique O.bligatoire. U.niquement en L.iberté.
& R.ut  I.mminent  de T.ous les A.rtistes)
Théâtre et quelques "scènes-lectures" : http://raouletrita.over-blog.fr

 

OTR-70-copie-1.jpg

 

Photo-Sud-Ouest.jpg

Présent au Festival d'Avignon (Juillet 2010)

Salle des "3 Soleils", rue Buffon à 17h15

 

 

 

Précédemment :

 

"La République des rêves"  d'après Bruno SCHULZ

002-copie-3.jpg

 

 

"Kafka sur le rivage" d'après Murakami

006---Copie-copie-1.jpg

 

 

"Ce que savent les saumons" d'après Elwood Reed
013---Copie--2----Copie---Copie.jpg

 

 


3) le blog (pas triste!) de "grrr" :
http://joursdecolere.over-blog.com 

037---Copie--2-.JPG

Repost 0
Published by Diane Meunier / mystic'anar / nadie
commenter cet article
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 12:40

 

 001---Copie--4-.jpg

001 - Copie (6)

 

 

Articles et commentaires à propos

des recueils

« Abattre les Cathédrales » et « Poésie Aggravée »

 

 

                Nathalie Riera / « les carnets d’Eucharis »  le 29/04/10

Chère Diane,

Je te remercie de m’avoir adressé ces deux ouvrages (BRAVO pour la confection !) [...] Il est des passages de tes recueils que je trouve très justes.... tu es assez franche-tireuse, et c'est bien ! [...] Si un livre me plaît, c’est toujours un plaisir pour moi de l’accueillir dans l’un des bulletins d’Eucharis : je te ferai la proposition sans conteste

http://lescarnetsdeucharis.hautetfort.com 

 

Proposition suivie de son exécution en ce jour du 14 Juin : on peut visiter ces adresses:

 

http://www.calameo.com/read/000037071834b909352dc  (pages10 à 14 de ce n°23 de Juin 2010))
 
 
 
et bientôt dans le prochain numéro (24) de Juillet : des extraits d' "Abattre les Cathédrales"/
Roman de Folie Poétique"!...

 

***********************************************************************************************************************

                Roger Lahue  / « Lieux-Dits » le 2/05/10

[...] et j’ai donc ai lu tous tes textes (PâtàPrôse Brisée » ; Haïe-Coups 1 » Abattre les Cathédrales » et « Poésie Aggravée » Quel super boulot de pro de la mise en page (et "chouette" papier), grand plaisir à avoir ça en main et

sous les yeux . Mon préféré : "Pâte à prose brisée" - mais aussi bien touché par pas mal de pages de  "Abattre les cathédrales"[...]
http://www.lieux-dits.eu / explorer et voir ses « Pod(s) sur Calaméo

 

*********************************************************************************************************************

                André Chenet  / « Danger-Poésie » le 6 Mai 10

 

[...] et je te remercie pour ces deux livres bellement ouvragés. Le peu que j'en ai lu est très fort. Laisse-moi, si tu le veux bien, encore un peu de temps pour les apprécier comme ils le méritent [...]

Les titres que tu as donnés à ces recueils sont vraiment excellents, ils ne laissent aucun doute...

J'en ferai certainement un compte-rendu sur DANGER POESIE

En toute amitié et à très bientôt, André.

 

http://poesiedanger.blogspot.com

 

**********************************************************************************************************************

                Patrice Maltaverne / « Traction Brabant » le 11/05/10

 

                Je te remercie pour l'envoi de tes deux recueils "Abattre les cathédrales" et "Poésie Aggravée"

[...] Ma préférence va au premier pour la qualité de la révolte, même si bien entendu l'écriture de chacun d'entre eux se justifie, le deuxième passant pour un pendant plus "positif" et assagi au premier.

Ce que j'aime dans "Abattre les cathédrales", ce n'est pas le prétexte pour moi de la folle, parce que justement pour moi, la folle n'est pas folle, c'est bien sûr le symbole de la cathédrale et surtout peut-être, la progression du recueil, le fait que les cathédrales ne soient pas tout de suite dévoilées...

Je suis très sensible à certains passages en particulier, comme souvent en poésie, qui font que l'ensemble devient intéressant.

Dans "Poésie aggravée", les jeux de mots me plaisent également, mais plus pour l'effet produit sur le lecteur (humour) qu'en eux-mêmes...

Voilà pour la traduction de mes impressions de lecteur que je m'efforce de restituer fidèlement..

A bientôt, Amitiés, Patrice et sa traction-brabant

 

 

http://www.traction-brabant.blogspot.com/

 

 

**************************************************************************************************

                Cathy Garcia / « Délit de Poésie » le 18 Mai 10

 

[...] Tes bouquins sont je pense exactement ce que tu voulais qu'ils soient, corrosifs, absolus, désespérés mais pas désespérants, enfin pas trop ;-), et ce que j'aime c'est que c'est courageux parce qu'authentique, sans concession, sans compromis, parfois tes mots m'ont fait mal parce que la poésie chez toi c'est comme un pansement rose fluo sur une plaie béante, bien trop béante pour pouvoir être cachée, ça résonne fort chez moi [...]

Merci de m'avoir fait partager tes mots, comme on partage un alcool trop clandestin pour être buvable, le genre qui t'arrache la tête mais qui donne aussi en une fraction de seconde la faculté de danser avec le chaos...[...]

 

 

http://delitdepoesie.hautetfort.com

 

***************************************************************************************************

                               Yann Orveillon / « Les Voleurs de Feu » le 27 Mai 2010

                J’ai bien reçu ton aimable envoi et apprécié – avant de les lire – tes ouvrages, pour la quasi perfection artisanale que tu mets à les confectionner. Et puis je les ai lus et relus attentivement, et je vais essayer de t’en parlé (bien que je n’aie plus sous les yeux « Abattre les Cathédrales », que j’ai prêté.

                Il faut d’abord que tu comprennes et admettes que mes points de vue ne constituent pas une critique car je pense que tu es au-delà de la critique littéraire. - je précise - de la critique littéraire classique - tant tes textes sont souvent tissés, tramés, à l’étoffe de ta vie, tant tu mets de chair et de sang dans ces textes, tant d’empathie au monde et tant d’angoisse, tant d’espoir et de désespoir.

                Je te le dis très amicalement, tes textes - pour le lecteur lambda en tout cas – doivent être difficiles à lire, non parce qu’ils contiendraient des préciosités, non parce qu’ils seraient codés, mais parce que ta façon d’écrire en général est riche, trop riche, profuse d’images et d’associations poétiques.

                Pour moi, les exemples de ce qui serait plus accessible pour le lecteur lambda (mais peut-on être « lambda » lorsqu’on se mêle de faire son miel avec de la poésie ?) seraient par exemple : « Je veux aller au Paradis avec Bukowski »  « Haïe-coups », « PâtàPrôse Brisée ».

                Le reste - comme l’essentiel de « Poésie Aggravée » et surtout le magnifique et bouleversant « Abattre les Cathédrales » - doit être moins immédiatement perceptible car ces textes sont des morceaux de ta chair, des lambeaux de ta peau, et sont donc, comme je te l’ai dit, au-delà de la critique.

                Par contre tes bannières titrées « Si je n’étais pas poète » occupent les murs au claquement du vent parce que leurs ( ???), l’agencement des mots, leur structure peut être aisément perçue, et d’ailleurs toi-même l’a pressenti, c’est pourquoi tu en as fait des bannières.

                Voilà, chère Diane, je te sens en souffrance et désespérée par le spectacle des sociétés, heureuse et joyeuse devant les beautés du monde [...]

 

http://lesvoleursdefeu.free.fr 

 

*****************************************************************************************************************************

                Florence Trocmé / « Poézibao » le 6 juin 2010 n°97

 

•Diane Meunier 
Haïe coups, Pâte à prose brisée, Abattre les Cathédrales & Poésie aggravée (4 opuscules différents) 
« L’Écrit de la Chouette »  

Introduction de « Abattre les Cathédrales »


Le réel est un matériau douteux, invérifiable

aride à en mourir, effrayant,

dangereux même

si l’on ne s’en sert pas pour l’œuvre.

Comme la vie.

Le réel n’existe pas par essence

il se fabrique sur la base de la vie qui SEMBLE réelle

elle aussi.

Double illusion consécutive et réversible.

Illusion devenue cauchemar

comme le réel-fictif

Utiliser les miettes, les rogatons, les fantômes, les atomes cristallisés 
de ces temps mythomanes 
pour en parfumer l’œuvre et la humer 
Ainsi se cristallise le sens du monde 
par des images, des odeurs, des sons originaux 
Ainsi se pétrifie le faux réel 
se justifie le non-sens du monde 
par l’absurde 
l’impossible 
l’inconcevable 
l’inexplicable 
l’irrecevable 
mensonge 
 (en affinité avec Bruno Schulz)


Diane Meunier est poète, éditrice artisanale ("l'écrit de la chouette"), comédienne, auteure-compositeur-interprète de 5 CD (Universal Jeunesse,  co-fondatrice de la Cie R.A.O.U.L. & R.I.T.A. avec Thierry Lefever, et elle peint et dessine 
A propos de ces 4 livres, voir son site : http://lecritdelachouette.over-blog.fr


http://poezibao.blogspot.com 

 

***************************************************************************************************************************

                Eric Dejaeger,  sur le site « Court Toujours » le 09.06.2010

 

Un peu de pub :

POÉSIE AGGRAVÉE et ABATTRE LES CATHÉDRALES de Diane Meunier

 

Deux recueils de poèmes (très bien) faits maison. Des coups de gueule, des cris de rage, des textes accrocheurs. Avec une folle (alter ego de l'auteur ?) qui se promène de page en page...

+ Illustrations de l'auteur

« Poésie Aggravée » (un extrait ici)

 

Quel leurre est-il ?

 

Je ne suis pas une plume légère de colibri

Je ne suis pas un âne gris au regard tendre

Je ne suis pas un poisson d’argent filant dans le cours d’eau

Je ne suis pas l’éclair qui transperce les nuées sombres

Je ne suis pas la clarté d’une matinée prometteuse

Je ne suis pas le vent qui joue dans les arbres

Je ne suis pas une perle rare et précieuse

Je ne suis pas l’étoile aguicheuse clignant de l’œil

Je ne suis pas une goutte cristalline posée sur un pétale

Je ne suis pas un cristal de neige parfait

Je ne suis pas ce ruban de lune sur l’étang

Je ne suis pas une étincelle dans le feu du soir

Je ne suis pas une biche dégustant une baie

Je ne suis pas un champ de coquelicots radiants

Je ne suis pas un vol d’hirondelles après la pluie d’orage

Je ne suis pas une louve affamée et aimante

...

Je ne suis pas vivante et je refuse d’être un rêve

pas celui d’un dieu en tout cas

ou serait-il d’un autre dont vous savez le nom

je ne mérite pas la terre

je ne vois pas ce qui est beau

ce qu’il y a à aimer

et je refuse d’être vivante

car je ne suis qu’un leurre

***

Et je m’en fous

je ne suis pas d’ici

et je m’en vais demain

 

http://courttoujours.hautetfort.com

 

******************************************************************

Poésie Aggravée :

 Un article de Jacques Morin dans le n°147 de la revue « Décharge » septembre 2010

http://www.dechargelarevue.com

 

Diane Meunier est une surdouée. Son titre montre bien à quel point la poésie possède une place indispensable à ses yeux, et on peut lire une poésie fluide, vocative où la tournure interrogative ou exclamative n’est pas négligée : on n’est pas loin du dialogue, à une voix, et du théâtre, tellement le ton fait partie de l’écriture, si proche ici de la parole. Mais elle est aussi peintre et illustre joliment son recueil. Photos aussi d’un poème graffité qui court tout le long de la plaquette : « Si je n’étais pas poète je serais dangereuse, je rétablirais le désordre... ».Enfin, « L’écrit de la chouette », c’est elle, c’est-à-dire qu’elle conçoit, fabrique, harmonise ses productions en quadrichromies, qu’elle relie à sa manière, ce qui donne un objet original et forcément personnel au plus haut point. Ajoutons qu’elle écrit aussi des recueils pour la jeunesse et que le mieux est de se rendre sur son site.

(vous y êtes! merci!) 

 

***********************************************************************************************************************

Jean Pierre Lesieur/ revue Comme en Poésie n°43 de novembre 2010

(Chroniques succinctes des livres reçus p.60)

et le n°42 (avec un extrait d’« Abattre les Cathédrales » p.34)

 

Diane Meunier qui préside aux destinées de « L’écrit de la chouette », m’envoie ses

deux recueils : Poésie Aggravée et Abattre les Cathédrales ; des mots originaux dans leur acceptation et des images gravées dans les arbres et dans le ciel de nos doutes.

Belle poésie artisanalement réalisée. J’aime.

http://comme.en.poesie.over-blog.com

 

**************************************************************************************************************************

  Un grand merci à tous pour ces appréciations!

à suivre... 

 

****************************************************************************************************************************

 

« Poésie Aggravée » 2010, format 20x23, 40 pages, "cousu-main" (comme les autres!)

ISBN : 978-2-9533412-9-4

Prix 15e (frais d’envoi inclus)

 

« Abattre les cathédrales » : 2009, format 15x19, 52 pages "cousu-main" (idem!)

ISBN : 978-2-9533412-8-7

Prix : 14 e (frais d’envoi inclus)

 

Pour les deux : 25 e (tout compris)

 

****************************************************************************************************************************

Repost 0
Published by Diane Meunier / mystic'anar / nadie
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de l'écrit de la chouette
  • Contact

Profil

  • Diane Meunier / mystic'anar / nadie
  • Poète, éditrice artisanale ("l'écrit de la chouette",peintre,comédienne,auteure-compo-interprète de 5 CD (Universal Jeunesse) + co-fondatrice de la Cie R.A.O.U.L. & R.I.T.A. avec Thierry Lefever (voir dans "liens")

Texte Libre

Tous les textes et toutes les images  (reproductions de peintures et de dessins, ainsi que les photos) - sauf exceptions dûment identifiées - sont de Diane Meunier, l'auteure de ce blog. Tous les droits sont donc exclusifs, sauf autorisation au cas par cas.

Recherche